Gilles Bélanger, L'HOMME RAPAILLÉ au Campus de Carleton-sur-Mer

L’artiste Gilles Bélanger transporte son spectacle     « L’homme rapaillé en chansons » au Campus de Carleton-sur-Mer le mercredi 26 novembre, à 13 H. Depuis le 29 septembre et jusqu’au printemps 2015, Gilles Bélanger parcourra ainsi les cégeps du Québec avec cette conférence musicale.

 

Il propose un voyage intimiste dans l’œuvre du poète Gaston Miron, le plus grand du Québec traduit en plus de dix langues, comparable à Pablo Neruda ou Arthur Rimbaud et qui parle de nous gens du Québec. Accompagné de ses guitares, harmonica et ukulélé, l’artiste interprète les chansons du répertoire des 12 hommes rapaillés. Il parle de son parcours et de son aventure mironnienne qui se poursuit avec succès depuis sa création en 2008. Les étudiants pourront entendre Gaston Miron, au travers d’une projection multimédia d’une douzaine de minutes captée en 1976, et intégrée au spectacle. La tournée cégep est soutenue par la SODEC. Le spectacle cadre parfaitement avec le cours de Littérature québécoise, une belle opportunité pour les professeurs de français de faire découvrir Gaston Miron à leurs étudiants.

Avec cette version solo « Gilles Bélanger, L’homme rapaillé en chansons » l’artiste réalise un de ses rêves, celui de transporter la poésie de Miron dans les écoles, dans les régions et dans les petits villages du Québec. Afin de le rendre possible, il s’est équipé d’un système de son qui permet de présenter le spectacle de façon autonome dans n’importe quelle salle.

À propos de Gilles Bélanger

Originaire de Nouvelle en Gaspésie, Gilles Bélanger a notamment collaboré avec Chloé Sainte-Marie à la fin des années 90 en lui offrant 34 chansons dont la pièce Je marche à toi (2002) adaptée d'un poème de Gaston Miron. Il a mis en musique d'autres textes du poète pour le projet Douze hommes rapaillés donnant forme à une trilogie d’albums comprenant les volumes 1 (2008) et 2 (2010), vendus à plus de 75 000 copies, et La Symphonie rapaillée (2014). Du projet ont découlé plusieurs représentations du spectacle créé aux FrancoFolies de Montréal en 2009, dont une version symphonique présentée à la Maison Symphonique de Montréal en mai 2014 et en fermeture des FrancoFolies de Montréal 2014. De 2009 à 2012, le projet récolte 6 prix Félix de l’ADISQ dont celui de l’auteur ou compositeur 2011 remis à Gaston Miron et Gilles Bélanger. Le 22 octobre 2014, La Symphonie rapaillée recevait le Félix du meilleur album de l’année 2014 réinterprétation, à l’autre gala de l’ADISQ, le 7e en 7 ans du projet mironnien de Gilles Bélanger.