Apprentissage en milieu de travail pour le programme d’Intervention en délinquance : une première au Québec

Le programme d’Intervention en délinquance du campus de Carleton-sur-Mer est le premier programme du genre à intégrer l’apprentissage en milieu de travail (AMT). Cette formule permet de développer les compétences tout en renforçant les liens entre la théorie et la pratique.

 

 

Le programme, qui forme des personnes aptes à intervenir auprès des personnes délinquantes ou présentant des troubles de comportements et d’adaptation sociale, de leurs proches ou des victimes, adopte une nouvelle formule pédagogique, l’apprentissage en milieu de travail. L’AMT permet notamment la mise en place d’un mode d’enseignement hybride, souple et professionnalisant. En incorporant différents modes d’enseignement, cette innovation pédagogique crée des ponts entre la théorie et les différents milieux d’emplois reliés au domaine, ce qui favorise la motivation scolaire. Amélie Dallaire, enseignante dans le programme, explique : « mes collègues et moi avons remarqué que plusieurs étudiants et étudiantes intègrent mieux les apprentissages lorsqu'ils peuvent les faire par observation et par imitation, notamment pour ceux et celles ayant des besoins particuliers ou des difficultés d'apprentissage. En intégrant les intervenants du milieu à la formation, l’approche d’apprentissage en milieu de travail offre la chance aux étudiants et étudiantes d’acquérir des compétences portant sur les réalités du monde du travail et de confirmer leur choix de carrière ». En somme, l’AMT répond à la volonté pédagogique de mettre les étudiants et étudiantes en situations authentiques d'apprentissage, formule pédagogique que le programme incorporait déjà, notamment grâce avec sa salle de simulation.

 

L’apprentissage en milieu de travail augmentera le nombre d’heures de formation pratique. Celui-ci passera de 535 à 767, ce qui représente une augmentation de 232 heures. Pour atteindre les objectifs, l’implantation du projet doit se faire avec des partenaires du milieu prêts à offrir de la formation et disposant du personnel nécessaire pour accompagner les stagiaires. Ainsi, le programme d’Intervention en délinquance a approché les milieux d’intervention avec lesquels il collabore depuis plusieurs années et d’autres milieux professionnels afin de sonder leur intérêt à participer au projet. Parmi les partenaires potentiels, nommons les CISSS, les maisons de jeunes, les organismes de justices alternatives, les services de police, les centres résidentiels communautaires, les écoles secondaires ainsi que les centres de détention.

 

Cette intégration de différents milieux professionnels dans la formation permet de solidifier plusieurs compétences en plus d’offrir des opportunités d’apprentissage uniques. En autre, l’AMT vise à augmenter les aptitudes socioprofessionnelles relatives à l’emploi, à permettre aux étudiants et étudiantes de côtoyer des intervenants, de découvrir les employeurs la région et d’apprendre en réalisant des projets qui serviront à la communauté.  

 

 

Grâce à son équipe dynamique, le programme d’Intervention en délinquance offre une formule unique au Québec. En plus d’être le premier programme du genre à offrir l’AMT, rappelons que les étudiants et étudiantes ont l’opportunité d’effectuer plusieurs stages, dont un en Suisse. Pour en savoir plus sur cette technique :

 

http://www.cegepgim.ca/futurs-etudiants/programmes/78-carleton-sur-mer/technique/2897-intervention-en-delinquance