Bibliothèque du Campus des Iles-de-la-Madeleine

Propositions de lecture

Le Temps des seigneurs

Auteur :  Dan Bigras

«Je cours, paniqué. J’ai encore été piégé par ma mère. À moins d’un miracle, mon père va me tuer à soir. Le même style d’arnaque que d’habitude. J’ai beau courir, l’horizon s’éloigne et l’enfer approche à grandes claques, avec un verre de vin dans une main.

Ma mère est en colère tout le temps. Contre le mauvais temps, contre les hommes en général, quoique « les hommes en général » ont l’air de ressembler beaucoup à son papa à elle et au mien… Elle est en colère contre beaucoup de choses, mais surtout contre moi.

Je n’ai jamais vraiment su pourquoi. C’est évidemment de ma faute, ça se peut pas autrement. Je suis très mauvais à l’école. Comme le trouble de déficit de l’attention (TDA) n’existe pas encore, ma mère croit que j’essaie de la rendre folle et honnêtement, quelquefois, c’est ce que je croirais à sa place.

Avec Le Temps des seigneurs, Dan Bigras offre le récit cru, touchant et passionnant de ces vues sur le monde qui ont fait de lui le porte-parole des oubliés, des brisés. Façonné dans la violence et la douleur, mais aussi dans l’amour, c’est avec tendresse qu’il retrace le fil de son long chemin vers la réconciliation.»

www.quebec-amerique.com

Classé sous la cote :  927.894 B594t

6000000446

 

Lire la suite...

Les fantômes du vieux pays

Auteur :  Nathan Hill ; traduit de l'anglais (États-Unis) par Mathilde Bach.

«Scandale aux États-Unis : le gouverneur Packer, candidat à la présidentielle, a été agressé en public. Son assaillante est une femme d'âge mûr : Faye Andresen-Anderson. Les médias s’emparent de son histoire et la surnomment Calamity Packer. Seul Samuel Anderson, professeur d’anglais à l’Université de Chicago, passe à côté du fait divers, tout occupé qu’il est à jouer en ligne au Monde d'Elfscape. Pourtant, Calamity Packer n’est autre que sa mère, qui l’a abandonné à l’âge de onze ans. Et voilà que l’éditeur de Samuel, qui lui avait versé une avance rondelette pour un roman qu’il n’a jamais écrit, menace de le poursuivre en justice. En désespoir de cause, le jeune homme lui propose un nouveau projet : un livre révélation sur sa mère qui la réduira en miettes. Samuel ne sait presque rien d’elle ; il se lance donc dans la reconstitution minutieuse de sa vie, qui dévoilera bien des surprises et réveillera son lot de fantômes.

Des émeutes de Chicago en 1968 au New York post-11-Septembre en passant par la Norvège des années quarante et le Midwest des années soixante, Nathan Hill s’empare de l’Amérique d’aujourd’hui et de ses démons et compose avec beaucoup d’humour une fresque aussi ambitieuse que captivante.»

Révélation étrangère du magazine «LIRE» 2017

www.gallimard.fr

Classé sous la cote : 818 .6 H647f

6000000429

Lire la suite...

Vivre cent ans / [photos] Justine Latour

Auteur : Entretiens de Marie Noëlle Blais ; rédigé par Bertrand Busson

«Que faut-il manger pour maximiser sa longévité? Quelle est la place de l’amour et de l’activité physique dans la vie des gens qui vivent longtemps? Dix centenaires québécois donnent ici leurs conseils pour vivre plus de cent ans. Claire Sigouin, 101 ans, conduit toujours sa Honda Civic pour aller jouer à la pétanque deux fois par semaine. Aldéric Parent, qui continue à pêcher la truite à Nouvelle, en Gaspésie, croit en la générosité des hommes. Monsieur Mohyeddin, 111 ans, vit avec ses petits-enfants et croit qu’il faut s’entourer de gens plus jeunes que soi. René Bureau, paléontologue, estime qu’il faut nourrir ses passions. Les sœurs Godreau, qui ont vécu ensemble jusqu’à 105 et 103 ans, prônent l’amitié sororale. Au-delà des conseils des centenaires, Vivre cent ans propose une plongée en apnée dans l’intimité de 10 personnalités inspirantes, admirables.»

www.marchanddefeuilles.com

Classé sous la cote : 920.9 B635v

6000000450

Lire la suite...

Chaque mot est un oiseau à qui l'on apprend à chanter

Auteur :  Daniel Tammet ; traduit de l'anglais par Samuel Sfez

«Il était une fois, dans une banlieue de Londres, un enfant autiste dont la langue maternelle était les nombres… Daniel Tammet se souvient de ce langage numérique qu’il comprenait mieux que celui de sa famille.

Aujourd’hui, ce polyglotte capable d’apprendre l’islandais en une semaine nous propose un voyage dans l’univers des langues et de ceux qui les parlent, les inventent ou les étudient.

Il nous entraîne à la rencontre des Nahuas, ces descendants des Aztèques qui forgent des mots à partir des bruits de la nature. Il raconte les péripéties de l’inventeur de l’espéranto et dialogue avec ceux dont c’est la langue maternelle. Il nous montre comment apprendre une langue étrangère de manière intuitive ou pourquoi l’apparition du téléphone a modifié notre façon de nous parler.

De l’art de la traduction de la Bible à la poésie de la langue des signes, ces pages révèlent l’étonnant éventail des talents linguistiques et littéraires de l’auteur.»

 www.arenes.fr

 Classé sous la cote : 402 T158c

6000000453

 

Lire la suite...

Mon voyage en Amérique

Auteure : Kim Yaroshevskaya

«C’est un voyage en eaux troubles, peut-être, mais un voyage drôle. Inusité. À l’âge de dix ans, Kim quitte son Moscou natal pour rejoindre ses grands-parents maternels à New York. Mais le voyage, rocambolesque, aboutit chez sa tante, à Montréal. Kim y prend racine.

Passionnée des arts – la musique, la danse, le théâtre –, elle crée le personnage de Fanfreluche à partir d’un souvenir d’enfance. De cette enfance, elle raconte la tendresse que lui prodiguait sa grand-mère paternelle, mais, également, des moments dramatiques vécus dans le répressif régime communiste de Staline.

Kim raconte comme elle sait si bien le faire, avec son style unique, qu’on reconnaîtra pour l’avoir tant écouté. Ses propos sont illustrés par de nombreux documents. On y trouve des photos d’elle et de ses proches, sa lettre d’enfant communiste à ses grands-parents en Amérique… Et, bien sûr, des photos dans ses rôles à la télévision et au théâtre, qui est devenu sa famille et son pays.»

www.editionsboreal.qc.ca

Classé sous la cote : 792.02 Y28m

6000000457

Lire la suite...