Bibliothèque du Campus des Iles-de-la-Madeleine

Propositions de lecture

Tiens ferme ta couronne

Auteur : Yannick Haenel

Un homme a écrit un énorme scénario sur la vie de Herman Melville : The Great Melville, dont aucun producteur ne veut. Un jour, on lui procure le numéro de téléphone du grand cinéaste américain Michael Cimino, le réalisateur mythique de Voyage au bout de l'enfer et de La Porte du paradis. Une rencontre a lieu à New York : Cimino lit le manuscrit.

S’ensuivent une série d’aventures rocambolesques entre le musée de la Chasse à Paris, l’île d’Ellis Island au large de New York, et un lac en Italie.

On y croise Isabelle Huppert, la déesse Diane, un dalmatien nommé Sabbat, un voisin démoniaque et deux moustachus louches ; il y a aussi une jolie thésarde, une concierge retorse et un très agressif maître d’hôtel sosie d’Emmanuel Macron.

www.gallimard.fr/

 Classé sous la cote : 848 .914 H135t

6000000337

Lire la suite...

Lâche ton téléphone

Auteur : Catherine Price (traduit de l’américain par Lucile Débrosse)

Votre téléphone est la première chose que vous regardez en ouvrant les yeux le matin  ? Vous le consultez instinctivement pour trouver la réponse à toutes les questions, ou simplement passer le temps ? Et ce, même lorsque vous êtes en excellente compagnie  ? Rien d’étonnant  ! Les smartphones sont conçus pour nous rendre dépendants. Dix ans après leur apparition, nous commençons à connaître leurs effets néfastes sur la santé  : troubles du sommeil, baisse de la concentration, stress…

En s’appuyant sur son expérience personnelle et de nombreux témoignages, Catherine Price propose un plan en deux étapes  : 

Wake Up  !, la prise de conscience,

Break up  !, un programme détox de quatre semaines pour changer ses habitudes.

Le but n’est pas de jeter son smartphone, mais de pouvoir l’utiliser librement pour être à nouveau présent à soi-même (et aux autres  !).

www.livredepoche.com

Classé sous la cote : 616.85 P945L

6000000419

Lire la suite...

Permis de tuer? Masculinité, culture d'agression et armée : le cas du colonel Russell Williams, violeur en série et tueur

Auteur : Émilie Beauchesne

Pourquoi est-ce nécessaire quelques années après le prononcé de la sentence de revenir sur le cas du colonel Russell Williams, un violeur en série et un tueur ? Parce qu’au-delà de l’individu, il y a une dynamique de système. C’est ce que révèle la médiatisation récente de nombreux cas de harcèlement et d’agression sexuelle commis par des hommes de pouvoir, que ces derniers évoluent dans les médias, les organisations sportives, la culture, l’entreprise privée, les forces armées et policières ou les arcanes du pouvoir politique.

Ce livre tente de saisir la complexité du phénomène social et politique de la violence contre les femmes perpétrée par des agents de l’État. L’étude de l’affaire du « Tweed Creeper » permet de poser un regard critique sur la construction des représentants de l’État, dans ce cas, l’armée, comme agresseurs. Au moment de ses crimes, Russell Williams était colonel et commandait la base aérienne de Trenton, la plus importante base du Canada. Est-il un cas d’exception ? La majorité des hypothèses émises pour les agressions masculines du même type tendent à individualiser la violence, responsabilisant souvent, par le fait même, la victime et déresponsabilisant la société. Or, il existe une trame commune à toutes ses violences ; elle renvoie à la construction sociale de la masculinité, dans laquelle l’armée joue un rôle non négligeable.

Pour comprendre le cas de Russell Williams (et son impunité pendant de nombreuses années), l’autrice fait un retour sur la mission canadienne en Somalie en 1994, dresse le portrait des forces armées du Canada en tant que pratique institutionnelle et examine ses effets par rapport aux violences contre les femmes, puis se penche sur le cas Williams dans le cadre de l’institution militaire.

http://m-editeur.info/

Classé sous la cote : 364.15 B372p

6000000404

Lire la suite...

50 ans d'éducation au québec

Auteur : Direction Pierre Doray et Claude Lessard

 Au cours des 50 dernières années, le Québec a connu une grande effervescence en matière d’éducation. Lors de la Révolution tranquille, l’éducation s’est révélée être une priorité collective majeure pour les Québécois. L’État en a fait un champ d’action de première importance, en devenant le maître d’œuvre d’un système d’enseignement public dont il est à la fois l’architecte, le planificateur, le gestionnaire et le financier.

Qu’en est-il donc 50 ans plus tard ? L’État occupe-t-il toujours la place conquise dans les années 1960 ? A-t-il troqué son rôle de maître d’œuvre pour un rôle plus effacé, plus indirect ? Cet ouvrage dresse le portrait de l’évolution du système éducatif québécois. Il y est question des politiques éducatives, dont le fameux rapport Parent, et de la gouvernance du système éducatif, mais aussi des principaux acteurs de l’éducation, soit les enseignants et les élèves. Les transformations vécues dans tous les ordres d’enseignement y sont dépeintes, du primaire à l’université en passant par la formation professionnelle et technique. Des thèmes clés comme la démocratisation de l’accès aux études supérieures, la prise en compte de la diversité dans les écoles et le développement de la recherche y sont également abordés. L’ouvrage parle de l’école d’hier et d’aujourd’hui, mais aussi de celle de demain, grâce à des contributions prospectives comme la présentation des résultats d’une consultation auprès de 23 organismes de tous les ordres et secteurs d’enseignement.

Les contributions, par leur diversité et leur qualité, permettent de mesurer le chemin parcouru au cours de ces années. En même temps, elles ouvrent sur les chantiers à poursuivre ou à lancer pour assurer la démocratisation d’une éducation de grande qualité dans un système public d’éducation.

www.puq.ca

Classé sous la cote : 370.9714 C575

6000000279

Lire la suite...

Les vers mangent mes trognons : comment installer et faire fonctionner un vermicomposteur

Auteur : Mary Appelhof

Depuis plus de 30 ans, ce guide best-seller de la pratique du lombricompostage a permis aux gens d'utiliser des vers de terre pour recycler leurs déchets alimentaires. Ce processus naturel produit un engrais particulièrement riche en nutriments, pour les plantes d'intérieures ou le jardin.  (Le lombricompostage est aussi une excellente option pour les citadins ou quiconque ne veut pas ou ne peut pas avoir un compost extérieur.)   Sur un ton très convivial, ce guide contient toutes les informations pratiques sur l'ensemble du processus : - la construction ou l'achat d'un bac, - les espèces de vers, - la reproduction, - les soins et l'alimentation des vers, - la récolte du compost fini    

www.marabout.com

Classé sous la cote : 631.8 A646v

6000000447

Lire la suite...