Bibliothèque du Campus des Iles-de-la-Madeleine

Propositions de lecture

Trop de bonheur

« Sur le quai de la gare, un chat noir croise obliquement leur chemin. Elle déteste les chats. Plus encore les chats noirs. Mais elle ne dit rien et réprime un frisson. Comme pour récompenser cette retenue, il annonce qu’il fera le voyage avec elle jusqu’à Cannes, si elle le veut bien. C’est à peine si elle peut répondre tant elle éprouve de gratitude. »

 

Les personnages d’Alice Munro courent après le bonheur. Quête vaine, éperdue, étourdissante, mais qu’ils poursuivent sans relâche. Dans ce recueil de nouvelles, on croise une étudiante qui accepte les propositions indécentes d’un vieillard, une mère en deuil qui change d’identité ou une femme affrontant enfin sa part de cruauté. D’une écriture précise et sensible, Alice Munro met en évidence les lignes de force invisibles guidant chaque destin.     818.54 / M968t

Source : www.editionsdelolivier.fr/

Lire la suite...

Serge Fiori - S'enlever du chemin

Près de trente-cinq ans après la dissolution du mythique groupe Harmonium, Serge Fiori se livre à Louise Thériault, qui dresse de lui un portrait tout en nuances, plein d’empathie mais jamais complaisant. Grâce à des dizaines d’heures d’entrevues – tant avec Fiori lui-même qu’avec ceux qui ont jalonné sa vie personnelle et professionnelle –, l’auteure nous relate, depuis son enfance italienne jusqu’à l’éclosion de son immense talent, comment Serge est devenu Fiori, comment Harmonium est né et a vécu, dans un Québec en pleine effervescence culturelle et politique.

Sa relation à son père et à sa mère, sa peur de la folie, sa spiritualité, son rapport complexe aux autres musiciens, son engagement politique, le culte de la personnalité que lui vouent ses admirateurs et qui le dépasse, les raisons de son retrait de la vie publique; rien n’échappe à la plume tout en finesse de Louise Thériault, qui fut son amoureuse, puis son amie et sa confidente.

Elle nous raconte la carrière désormais dans l’ombre que mène Serge Fiori depuis cette rupture, depuis qu’il s’est « enlevé du chemin », rongé par le doute et l’angoisse, et sa vie personnelle jusqu’à aujourd’hui.

Un portrait fascinant, un plongeon au cœur de l’âme et de la fragilité d’un homme qui a consacré sa vie à la musique, mais dont l’ego n’a jamais atteint l’immense ampleur de son talent.   782.42164092 / F519t

Source : www.editionscram.com

Lire la suite...

La Raison du plus fort

À quelques jours de Noël, un crime est commis dans le train qui ramène le commissaire Laurenti à Trieste. Il est chargé de l’enquête alors que la cérémonie d’intégration de la Slovénie dans l’espace Schengen doit retenir toute son attention. Un groupuscule a menacé de mort l’un des hôtes de la fête, Goran Newman, alias Duke, figure controversée à la tête d’un empire financier opaque. Riche en coups de théâtre, le scénario se complique quand Pina, l’assistante de Laurenti, s’éprend de Sedem, le fils de Duke. Entre combats de chiens clandestins et trafic de drogue, Veit Heinichen nous entraîne dans les labyrinthes de la mafia… et lève le voile sur les coulisses de la crise économique mondiale.   838.92 / H468r

Source : www.seuil.com

Lire la suite...

La société du malaise

L’émancipation des mœurs, les transformations de l’entreprise et celles du capitalisme semblent affaiblir les liens sociaux; l’individu doit de plus en plus compter sur sa « personnalité ». Il s’ensuit de nouvelles souffrances psychiques qui seraient liées à la difficulté à atteindre les idéaux qui nous sont fixés.

Cette vision commune possède un défaut majeur : elle est franco-française.

Comment rendre compte de la singularité française? Et que signifie l’idée récente que la société crée des souffrances psychiques?

Croisant l’histoire de la psychanalyse et celle de l’individualisme, Alain Ehrenberg compare la façon dont les États-Unis et la France conçoivent les relations entre malheur personnel et mal commun, offrant ainsi une image plus claire et plus nuancée des inquiétudes logées dans le malaise français.     302.54 / E33s

Source : www.odilejacob.fr

Lire la suite...

Québec en mouvements Idées et pratiques militantes contemporaines

Comme il se doit au Québec, tout ça a commencé sur les Plaines d’Abraham, en avril 2001, dans une mobilisation sans précédent contre le Sommet des Amériques. Depuis, les mouvements sociaux de gauche affichent un dynamisme étonnant : manifestations contre la guerre en Irak en 2003, immense grève étudiante du printemps 2005, mobilisations contre la « réingénierie » du gouvernement libéral de Jean Charest… Québec 2001, c’est en quelque sorte le révélateur spectaculaire d’une vague de fond qui trouve son impulsion de départ dans la Marche Du pain et des roses en 1995, et qui témoigne d’un renouvellement des idées et des pratiques des mouvements sociaux dont on tarde à prendre la pleine mesure.

Québec en mouvements comble ce vide avec un rigoureux inventaire et une analyse fine de ce renouveau, regroupés en 12 études savantes mais limpides sur le féminisme, le syndicalisme ouvrier et paysan, le mouvement étudiant, les mouvements autochtones, les revues de gauche, le pacifisme, les anarchistes, la solidarité internationale ainsi que sur l’activisme social et politique.

Cet ouvrage collectif est dirigé par le politologue Francis Dupuis-Déri, professeur de sciences politiques à l’Université du Québec à Montréal (UQAM).       303.48409714 / Q3

Source : www.luxediteur.com

Lire la suite...