Bibliothèque du Campus des Iles-de-la-Madeleine

Propositions de lecture

Délivrance

Au fin fond de l’Écosse, une bouteille ancienne en verre poli est longtemps restée sur le rebord d’une fenêtre. Personne ne l’avait remarquée, pas plus que le message qu’elle contenait. Un message qui commence par le mot Hjœlp, « au secours », en danois, écrits en lettres de sang…

Envoyée par la police anglaise à Copenhague, la mystérieuse missive atterrit entre les mains de Mørck et de son équipe. Son déchiffrage révèle qu’elle provient de deux garçons qui auraient été kidnappés dix ans plus tôt. Chose étrange : leur disparition n’a jamais été signalée…


Source : http://www.albin-michel.fr

320.01 / C617d

Lire la suite...

Histoire du Parti libéral du Québec : la nébuleuse politique, 1867-1960

Né au cours des années 1870 à la suite de l'entrée en vigueur de l'Acte de l'Amérique du Nord britannique, le Parti libéral est la plus ancienne formation politique au Québec. Les lecteurs découvriront ici non pas une, mais bien plusieurs histoires. D'abord celle de l'évolution des ailes parlementaires provinciale et fédérale et des relations qu'elles entretiennent entre elles. Michel Lévesque retrace également l'histoire de la machine électorale en s'intéressant à son développement, à ses dirigeants et à son fonctionnement. Une attention particulière est consacrée à l'histoire des clubs politiques ainsi qu'à leurs rôles et leur influence. Enfin, le voile de mystère qui entoure les finances du parti et, surtout, sa caisse électorale est levé pour la première fois.

Détenteur d'un doctorat en histoire, Michel Lévesque a enseigné à l'Université du Québec à Montréal et à Trois-Rivières. Il est l'auteur de À la hache et au scalpel. 70 éditoriaux pour comprendre Le Devoir sous Gérard Filion (Septentrion) et De la démocratie au Québec. Anthologie des débats autour de l'idée de la démocratie de la Seconde Guerre mondiale à la crise d'Octobre (Lux éditeur).

Source : http://www.septentrion.qc.ca

324.27140986 / L662h

Lire la suite...

La vérité sur l'affaire Harry Quebert

À New York, au printemps 2008, alors que l’Amérique bruisse des prémices de l’élection présidentielle, Marcus Goldman, jeune écrivain à succès, est dans la tourmente : il est incapable d’écrire le nouveau roman qu’il doit remettre à son éditeur d’ici quelques mois.

Le délai est près d’expirer quand soudain tout bascule pour lui  : son ami et ancien professeur d’université, Harry Quebert, l’un des écrivains les plus respectés du pays, est rattrapé par son passé et se retrouve accusé d’avoir assassiné, en 1975, Nola Kellergan, une jeune fille avec qui il aurait eu une liaison. Convaincu de l’innocence de Harry, Marcus abandonne tout pour se rendre dans le New Hampshire et mener son enquête. Il est rapidement dépassé par les évènements : l’enquête s’enfonce et il fait l’objet de menaces. Pour innocenter Harry et sauver sa carrière d’écrivain, il doit absolument répondre à trois questions : Qui a tué Nola Kellergan ? Que s’est-il passé dans le New Hampshire à l’été 1975? Et comment écrit-on un roman à succès?

Sous ses airs de thrilleur à l’américaine, La Vérité sur l’Affaire Harry Quebert est une réflexion sur l’Amérique, sur les travers de la société moderne, sur la littérature, sur la justice et sur les médias.

Source : http://joeldicker.com

848.92 / D549v

Lire la suite...

La Table des autres

Au début des années 50, au Sri Lanka, un garçon de onze ans s’embarque sur un paquebot qui appareille pour l’Angleterre. Il doit prendre ses repas à l’écart, à la modeste table assignée à un groupe d’adultes excentriques et à deux autres garçons, Ramadhin et Cassius.

Tandis que le navire fend les flots de l’océan Indien et se dirige vers le canal de Suez pour atteindre la Méditerranée, les garçons sont irrésistiblement attirés dans le monde de leurs commensaux, avec leurs histoires intarissables.

À mesure que le récit abandonne le pont et les coursives du navire pour aborder les années de vie adulte du narrateur, il jette une vive lumière sur les secrets de l’enfance, sur le prix de la connaissance et sur le voyage de toute une vie qui a commencé inopinément au cours d’une traversée singulière.

Source : http://www.editionsboreal.qc.ca

818.54 / O58t

Lire la suite...

Certaines n’avaient jamais vu la mer

L’écriture de Julie Otsuka est puissante, poétique, incantatoire. Les voix sont nombreuses et passionnées. La musique sublime, entêtante et douloureuse. Les visages, les voix, les images, les vies que l’auteur décrit sont ceux de ces Japonaises qui ont quitté leur pays au début du XXe siècle pour épouser aux États-Unis un homme qu’elles n’ont pas choisi.

C’est après une éprouvante traversée de l’océan Pacifique qu’elles rencontrent pour la première fois celui pour lequel elles ont tout abandonné. Celui dont elles ont tant rêvé. Celui qui va tant les décevoir.

À la façon d’un chœur antique, leurs voix se lèvent et racontent leur misérable vie d’exilées… leur nuit de noces, souvent brutale, leurs rudes journées de travail, leur combat pour apprivoiser une langue inconnue, l’humiliation venue des Blancs, le rejet par leur progéniture de leur patrimoine et de leur histoire… Une véritable clameur jusqu’au silence de la guerre. Et l’oubli.

PRIX FEMINA ÉTRANGER 2012

Source : http://www.editionsphebus.fr

818.6 / O88c

Lire la suite...