Bibliothèque du Campus des Iles-de-la-Madeleine

Propositions de lecture

Initiation pratique à la méthodologie des sciences humaines

Le meilleur de deux mondes : rigueur et convivialité. Cette 6e édition se démarque par la rigueur reconnue de l’ouvrage de Maurice Angers et par une convivialité innovatrice.

Le texte épuré va à l’essentiel de façon simple et pratique et est assorti de définitions en marge, d’exemples éclairants, de résumés de fin de chapitre, etc.

Les étudiants progressent étape par étape dans leur recherche. Chaque chapitre est structuré en fonction des  actions à mener à chaque moment de la recherche.

Au début de chaque chapitre, un schéma permet de situer facilement l’étape en cours dans l’ensemble des  étapes de la démarche scientifique

Nouveauté!

L’encadré « Lecture sur mesure » présente les différents parcours de lecture possibles selon la méthode de recherche choisie. Il rend l’ouvrage encore plus simple à utiliser pour les étudiants.

Cette rubrique les invite à se concentrer sur certaines parties de chapitres selon la méthodologie qu’ils privilégient et le traitement des  données qu’ils ont choisi.   300.72 / A587i

Source : www.editionscec.com

Lire la suite...

La violence des riches : Chronique d'une immense casse sociale

Sur fond de crise, la casse sociale bat son plein : vies jetables et existences sacrifiées. Mais les licenciements boursiers ne sont que les manifestations les plus visibles d’un phénomène dont il faut prendre toute la mesure : nous vivons une phase d’intensification multiforme de la violence sociale.
Mêlant enquêtes, portraits vécus et données chiffrées, Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot dressent le constat d’une grande agression sociale, d’un véritable pilonnage des classes populaires – un monde social fracassé, au bord de l’implosion.
Loin d’être l’œuvre d’un « adversaire sans visage », cette violence de classe, qui se marque dans les têtes et dans les corps, a ses agents, ses stratégies et ses lieux. Les dirigeants politiques y ont une part écrasante de responsabilité. Les renoncements récents doivent ainsi être replacés dans la longue histoire des petites et grandes trahisons d’un socialisme de gouvernement qui a depuis longtemps choisi son camp.
À ceux qui taxent indistinctement de « populisme » toute opposition à ces politiques qui creusent la misère sociale et font grossir les grandes fortunes, les auteurs renvoient le compliment : il est grand temps de faire la critique du « bourgeoisisme ».   305.520944 / P657v

Source : www.editionsladecouverte.fr

Lire la suite...

Métamorphoses de la parenté

Vers quoi nous mènent les bouleversements en cours au sein de la famille?

 

Le contexte de cette interrogation est bien connu : on se marie de moins en moins, le taux de divorce augmente, les familles éclatent et se recomposent. Et si la filiation résiste lorsque les alliances se défont, puisque les parents gardent autorité et responsabilité sur leurs enfants quand bien même ceux-ci vivent au sein d’une famille recomposée, la revendication du mariage gay (et lesbien) et du droit à l’adoption par les couples homosexuels modifie complètement la donne.

 

Pour comprendre ce qui nous arrive et nous attend, Maurice Godelier a décidé de rouvrir l’ensemble du dossier de la parenté, en brassant une matière qui engage l’ensemble des sociétés connues, à travers l’étude de l’expérience accumulée par l’humanité en matière d’alliance, d’organisation de la descendance, de sexualité et d’interdits sexuels.

 

Mais parallèlement, il revisite l’histoire de l’étude de la parenté, depuis le XIXe siècle jusqu’à nos jours, pour en recueillir le savoir établi, nécessaire à la construction de ses propres hypothèses.

 

Que retenir de ce tour de force? D’abord ceci : nulle part un homme et une femme ne suffisent à faire un enfant. Et puis ceci : nulle part les rapports de parenté ou la famille ne constituent le fondement de la société.

 

Qu’annoncent les mutations en cours? Si nulle part, non plus, l’homosexualité n’avait jusqu’à présent été revendiquée comme fondement de la famille, et de ce point de vue, le bouleversement auquel sont soumises les sociétés occidentales est inédit. Ce à quoi nous assistons depuis trente ans, ce n’est pas à la disparition ou à l’agonie de la parenté, mais à une formidable métamorphose qui, paradoxalement, nous a rapprochés des sociétés « traditionnelles », le terrain privilégié des ethnologues.

 

Trois index (des concepts, des auteurs, des sociétés étudiées), un glossaire, plusieurs cartes et une bibliographie de 250 titres viennent compléter le dossier.   306.8 / G581m

Source : www.fayard.fr

Lire la suite...

Photos d’ados - À l’ère du numérique

Souriez! On vous photographie! Ou on vous filme...

C'est bien connu : la jeune génération d'aujourd'hui est la première à avoir grandi sous l'œil de l'appareil numérique avec autant d'intensité, mais aussi avec un appareil personnel dans les mains. D'ailleurs, il semble que rien n'échappe à l'œil de ces appareils numériques manipulés par les jeunes : ni les relations sexuelles, ni les épisodes de défonces, pas plus que les bagarres ou les agressions... Or, avant de comprendre les risques liés aux usages de l'appareil numérique, il importe de saisir comment il joue un rôle dans la vie des plus jeunes depuis déjà quelques années. À partir du discours de jeunes adultes au sujet de leur adolescence, cet ouvrage montre comment les usages de cet appareil s'inscrivent dans le contexte plus large d'une jeunesse hypermoderne aux prises avec des questionnements relativement traditionnels : comment s'autonomiser? Comment rencontrer l'autre?   305.235 / L132p

Source : www.pulaval.com

Lire la suite...

Désamorcer l'islam radical

L’hostilité envers l’islam et les musulmans grandit. Cette attitude n’est plus l’apanage du Front National. Un amalgame dangereux se crée entre les musulmans pratiquants respectant les principes républicains et ceux qui prônent un « islam pur » coupé de la société. Les repères se brouillent. Des jeunes mettent leur islam en avant au point d’adopter des points de vue sectaires et de céder aux sirènes du fondamentalisme.
Comment sortir de cette spirale qui rend difficile la construction du vivre-ensemble et fait le jeu de l’extrême droite? En s’appuyant sur l’observation de faits du quotidien, Dounia Bouzar donne des repères pour décrypter le discours des musulmans radicaux. Pourquoi parvient-il à faire autorité? Quelles sont les étapes d’endoctrinement qui amènent des jeunes à se séparer de la société et de leur famille? À partir de quel moment un comportement prenant appui sur la religion ne peut plus se prévaloir de la liberté de conscience? Cet ouvrage analyse successivement le discours des radicaux, son évolution et ses codes, leur quête obsédante de la pureté du groupe, l’invention du concept de guerre sainte, le mépris du féminin et sa déshumanisation, le niqab. Il donne des pistes pour aborder les questions du quotidien – les repas, la pratique du ramadan, les signes religieux dans l’espace public et privé, les rapports hommes/femmes – en faisant en sorte que les solutions bénéficient à tous, croyants ou pas.
Meurtrie par les confusions incessantes qui génèrent une inquiétante stigmatisation, l’anthropologue Dounia Bouzar prend la parole au nom de la majorité silencieuse des citoyens de confession musulmane. En donnant à chacun les clés pour désamorcer aussi bien le discours antimusulman que celui des radicaux, ce livre montre qu’il est possible de construire la démocratie sans céder aux discriminations, au laxisme ou au communautarisme.   320.557 / B782d

Source : www.editionsatelier.com

Lire la suite...