Les clefs du paradis

Auteur : Michel Tremblay

Le club Paradise, sur la Main de 1930, est l’un des rares endroits qui accueillent les vieux garçons, dans un espace surnommé le ringside. C’est là qu’Édouard Tremblay fait son entrée dans le « grand monde », quelque temps après être devenu vendeur de chaussures sur l’avenue du Mont-Royal. Précoce malgré ses presque dix-huit ans, il est emporté par son double, cette duchesse de Langeais dont il vient de lire l’histoire dans le roman éponyme de Balzac. Si l’on sait déjà qu’Édouard deviendra le boute-en-train de cette Main, la « reine » incontestée des « folles » de Montréal associée aux spectaculaires nuits d’Acapulco, on connaît moins son début dans la vie, l’enfance de son personnage de scène. Voilà qui met la table pour une nouvelle chronique de La diaspora des Desrosiers…

Source : www.lemeac.com