La fille de Coin-du-Banc / Marie-Ève Trudel Vibert

Marine Harbour vit l’arrivée de la quarantaine. Faire le bilan de sa vie, c’est relater les 20 dernières années à la fois vides de temps et pleines d’éternité. Soit depuis l’accouchement des jumelles nées le 10 septembre 1983, à Gaspé.

Devenue mère avant l’âge adulte, Marine éduque ses filles avec la connaissance qu’elle a d’elle-même et du monde. Avec Hubert, son amoureux sur le mode longue distance. Avec Madeleine, sa mère, qui se mêle toujours de ses affaires. Avec sa meilleure amie, Catherine, qui habite à Montréal. Marine vit dans l’attente du voyage qu’elle fera pour souligner ses 40 ans. Elle est loin de s’imaginer qu’à force de résister, on tombe en résistance. Ses enfants la mettent en échec. Son conjoint, en état de manque perpétuel. Sa mère, en rupture familiale. La fille de Coin-du-Banc prouve que la mort et la renaissance se partagent souvent le même lit.

PS8639.R842 F54 2014