Hausse des inscriptions au Cégep de la Gaspésie et des Îles, une stratégie de recrutement efficace mais dispendieuse pour le Cégep

Le deuxième tour de demandes d’admission, qui s’est terminé le 1er mai dernier, a confirmé la tendance à la hausse des demandes du 1er tour. Pour l’ensemble de ses campus, le Cégep a 162 nouvelles demandes d’admission, du jamais vu en plus de 10 ans. Ces résultats sont le fruit de nombreux efforts de recrutement à coûts élevés pour le Cégep et la Conférence des élus qui financent ces activités.

 

Le Cégep demande ainsi des mesures à court terme au gouvernement du Québec afin d’aider au recrutement étudiant à l’extérieur de sa région et de pallier ainsi la baisse démographique. Avec les efforts réalisés en promotion, d’année en année, le Cégep augmente graduellement sa proportion d’étudiants provenant de l’extérieur de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine et les demandes d’admission du 1er et 2e tour cette année vont en ce sens. Les coûts ne peuvent toutefois continuer d’être assumés complètement par la région, ce qui représente une iniquité entre cégeps de milieux urbains et ruraux.

Parmi les actions de promotion réalisées cette année, notons entre autres l’octroi d’incitatifs financiers et des rencontres avec des élèves du 5e secondaire des régions suivantes : Outaouais, Montérégie, Montréal, Laval, Centre-du-Québec, Estrie, Capitale-nationale et du Bas St-Laurent. Le Cégep a également participé aux salons de l’Éducation de Montréal et de Québec et a orchestré deux campagnes publicitaires, donnant une visibilité notamment sur VRAK-TV, TOU.TV et le métro de Montréal. Ces efforts de promotion s’ajoutent à ceux mis en place en Gaspésie et aux Îles-de-la-Madeleine, afin de poursuivre le recrutement dans le bassin naturel de l’établissement.